L'ONISEP parle...

Publié le par AnarchivistiK Moe

Je suis tombée ce soir sur une petite page internet qui m'a fait un peu réagir... En effet, sur cette page, l'ONISEP décrit notre métier mais comme ils ont voulu en faire trop, il y a certains détails qui sont faux ou approximatifs. Voyez par vous-même :

  • "En résumé :  A la différence des documentalistes ou des bibliothécaires, les archivistes conservent et mettent à la disposition des utilisateurs des documents d'origines et d'époques très diverses, qui n'étaient pas destinés, au départ, à la consultation publique."
Il faudra leur dire aux rédacteurs de cette fiche que nous ne conservons pas que des documents confidentiels qui à terme sont ouverts à la communication pour les chercheurs... Certains de nos documents sont communicables de suite et à tous...

 
 
  • "Mais les grandes entreprises recrutent des archivistes chargés d’assurer la préservation de leur histoire. À mi-chemin entre le documentaliste et l’archiviste, ces nouveaux professionnels, baptisés record manager  (gestionnaire de documents, ou de mémoire), archivent tous les documents internes (imprimés ou électroniques) afin de garder la mémoire de l’histoire de l’entreprise et du contexte de ses succès comme de ses échecs."
Hum, limite la définition du records manager... Je ne pense pas que le but premier de ce dernier est de conserver la mémoire de l'entreprise... Et pour être honnête, le records manager est quand même plus près de l'archiviste que du documentaliste...

  • "Le privé recrute : Selon l’Association des archivistes français, c’est le secteur privé qui offre les meilleures perspectives d’emploi aux débutants. Dès que leurs effectifs dépassent mille salariés, les entreprises disposent en effet d’un service d’archives assez important."
Ca dépend où ! Faut pas faire de généralités comme ça ! Et puis important, ça veut dire quoi ?


 
  • "Rémunération : Au sein de la fonction publique d’État ou territoriale, un archiviste débutant est rémunéré entre 1 300 et 1 600 euros brut par mois. Dans le secteur privé, les salaires sont plus élevés (entre 2 000 et 2 300 euros brut par mois) et varient en fonction de la taille de l’entreprise et des responsabilités exercées."
 

Faut dire quand même qu'au début de carrière, on peut être simplement au SMIC (quand on voit les offres d'emplois) !

  • "Le goût de l'histoire : 

    Le métier nécessite un bon niveau en histoire , pour analyser et décrypter le contenu des documents, ainsi que la connaissance de plusieurs langues étrangères , anciennes ou contemporaines. L’archiviste possède bien sûr une grande curiosité intellectuelle , la capacité de s’intéresser à des sujets très différents et celle de résister aux tâches répétitive telles que classement ou la manipulation d’archives. Autres qualités requises : la rigueur et la méthode ."
Répétitives, répétitives.... Ca reste relatif ! Au moins, on est pas toute la journée derrière un bureau sur un ordinateur à bouiner des trucs et à se faire mal aux yeux... Et pis si y'en a marre de manipuler les boîtes, beh on passe au classement, à la rédaction de l'instrument de recherche, à la tenue de nos inventaires, on fait du tri et on jette des archives qui auraient dû être jeter depuis un moment déjà, on conceptualise, on améliore notre système d'archivage... Bref, on a plein de choses à faire : on ne fait pas que classer ou manipuler des boîtes !


Et en ce qui concernent les formations pour accéder au métier, beh elles n'y sont pas toutes évidemment... Mulhouse, la plus vieille formation universitaire pour être archiviste n'en fait même pas partie...


Enfin, je vous laisse découvrir la page : http://www.orientation-formation.fr/metier_onisep.php3?code_onisep=10188&cif=10188



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bruleaux 19/02/2008 22:01

Correction orthographique : tout simplement. Décidément, ce soir, j'ai du mal à écrire !

Bruleaux 19/02/2008 21:58

Bon, l'adresse de la page n'est pas passée, mais c'est facile à trouver : vous allez sur le site de l'onisep www.onisep.fr/onisep-portail/portal/group/gp), puis vous cherchez tous simplement dans la liste alphabétique des métiers.

Bruleaux 19/02/2008 21:49

Bonjour,

Votre article m'avait intriguée et j'avais décidé de creuser la question dès que j'en aurai le loisir. C'est chose faite : le portail que vous citez n'est pas celui de l'ONISEP sur lequel nous sommes très bien référencés : http://www.onisep.fr/onisep-portail/portal/media-type/html/group/gp/page/interieur.espace.guide.metiers.detail/js_peid/InitGuideResultatDetail/js_peid/GuideResultatMetiersDetail?typeRecherche=metierParSecteur&ficheIdeo=10188&critere%28parFicheMetier%29=&critere%28parFicheEtablissement%29=&critere%28parFicheFormation%29=&critere%28parFicheConcours%29=&critere%28avantBac%29=
Le portail en question a été créé par le Centre Inffo dont je viens enfin de trouver les coordonnées électroniques. La page que vous indiquez a bien pour source l'ONISEP, mais il n'a été retenu que certaines formations, selon d'obscurs critères.

Charlotte de Savoie 23/01/2008 18:15

Eh oui notre "monde" est mal connu...le nombre de personnes qui me demandent, quand je dis que je travaille dans un service d'archives, si je suis basée dans une bibliothèque!
Enfin, pour ça ton blog est super pour bien présenter le métier, discuter de l'actualité...moi je dis bravo!!!