RM²

Publié le par AnarchivistiK Moe

Mon stage avance et un nouveau RM apparaît : Le Risk Management...

Le Records Management va servir et alimente le Risk Management.

En effet, un projet de Risk Management est actuellement mis en oeuvre en même temps que mon projet de Records Management... Et comment ?? ai-je bien saisi ? dans le projet Risk management, on ne parle pas des documents de l'entreprise ?

Bon, définition du Risk Management, en français "Gestion des risques" (mais ça fait mieux en anglais !) :

"Système de management de l'incertitude assurant la pérennité de l'entreprise.

La gestion des risques est une succession d'étapes bien définies, constituant un processus qui, une fois prises dans l'ordre, soutiennent une meilleure prise de décision par la contribution à une plus grande perception des risques et de leurs impacts. Il s'agit non seulement d'identifier des opportunités que de contourner des obstacles. En adoptant des techniques efficaces de gestion des risques, on peut aider à améliorer la sûreté, la qualité et le business d'une entreprise.

N'importe quelle organisation, petite ou grande, privée ou publique, peut tirer bénéfice d'une stratégie axée sur la gestion des risques. La plupart des grands organismes et beaucoup de plus petits, ont déjà mis en place des stratégies ou des opérations de gestion des risques.

La gestion des risques permet notamment :

- D'améliorer votre compétitivité,

- D'augmenter votre pérennité,

- D'assurer votre Image,

- D'améliorer vos coûts,

- D'augmenter la valeur, en réduisant au minimum les pertes, et en maximisant les opportunités,

- D'augmenter la connaissance et la compréhension de l'exposition aux risques.

- D'améliorer la gestion des ressources,

- Et de créer une organisation de Qualité, notion de 'Best Practice'."

(http://erwan.neau.free.fr/innovation_risques.htm)

Bon vous allez me dire qu'est ce que ça a à voir avec nous, petits archivistes / records managers.. Eh bien, notre mission est d'organiser l'archivage de tous les documents créés ou reçus par tout organime dans le cadre de ses activités, de définir dès leur création leur cycle de vie et leur sort final...
Ces documents d'archives (comme on les appelle) sont tous définis par un niveau de criticité :
il y a les documents "basiques", les documents sensibles et les documents vitaux...
si on perd des documents sensibles, cela peut nuire à la continuité des affaires...
si on perd des documents vitaux, cela nuira à la perennité de l'entreprise...

La gestion des documents vitaux s'incluent alors totalement dans la démarche "Risk Management" ! Le voilà le lien entre les risk managers et nous !

Alors voilà, maintenant, il s'agit de bien définir quels sont les documents vitaux et en faire part au juriste et à la personne en charge du projet Risk Management... :)



Publié dans Petites expériences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article