Vous avez dit "Management de l'information" ?

Publié le par AnarchivistiK Moe



Les documentalistes doivent-ils étoffer leurs compétences et devenir multitâche ?
C’est clair. À mes yeux, il n’y a pas de différence entre veille, knowledge management et records management : tout ceci constitue un métier global. Les compétences doivent être plus larges ; comprendre les attentes de l’entreprise, ne plus être centré sur le document mais sur les hommes, maîtriser la variété des sources – podcasts, flux RSS…–, concevoir des services novateurs basés sur les wikis et les blogs, imaginer d’autres produits.

TEXIER Bruno, Jean Michel, consultant en management de l'information :

« les jours des professionnels à l’ancienne sont comptés », archimag - février 2008


Tiens et si je devenais "veilleuse", après mon Master en Archivistique et mon stage en Records Management... après tout, d'après Jean-Michel, c'est le même métier, je dois être autant capable... Pas persuadée...
J'ai lu sur un blog (http://www.figoblog.org/), la dernière fois, une jolie comparaison traduite d'un autre blog (http://laprofe.blogspot.com/) qui serait une bonne réponse à Jean-Michel (histoire de lui dire qu'il est quand même à côté de la plaque et qu'il mélange un peu tout) :

"Affirmer que la bibliothéconomie, la documentation et l'archivistique ne sont que des branches de spécialisation d'une même pratique et que les "professionnels de l'information" peuvent passer de l'une à l'autre sans aucun problème de compétence (...) c'est comme de dire qu'un médecin et un vétérinaire font dans les grandes lignes le même métier parce qu'ils travaillent tous deux sur des êtres vivants et qu'ils ont tous deux des cliniques où l'on s'occupe des malades.
(...)
Tous deux font des diagnostics, de la chirurgie et prescrivent des médicaments, comme nous faisons tous de la collecte, de la description et de la communication de documents."


Beh, c'est la même chose pour la veille, le Knowledge Management, le Records Management... Quand je vois ce que fait ma maître de stage, documentaliste et chargée de veille de l'entreprise où je suis, et bien, je ne vois pas bien ce qu'on fait de semblable, mis à part l'analyse des documents, et encore... Certains éléments que nous jugeons essentiels en "Archivistique / Records Management" ne le sont pas forcément pour un documentaliste... Ne parlons du classement... Et évidemment la collecte est fortement différente : nous, nos archives, on les récolte et on n'a pas le choix : la sélection des informations et des documents n'a rien à voir dans les deux métiers...
Et, je suis en train d'apprendre le métier d'archiviste/records manager (moi petite stagiaire) à une documentaliste (certes bien informée maintenant) mais qui ne sait pas comment elle s'organisera entre toutes les missions qu'on lui confiera (veille, RM) et ce qu'elle fera en matière de Records Management lorsque je ne serai plus là... et Jean-Michel parle de "Documentaliste multitâche", on croit rêver...
Et quant au Knowledge Management, pour moi, ça englobe énormément de métiers : la documentation, la veille, le records management, l'archivistique, les communications interne et externe qui se nourissent de toutes ces sources d'information et qui sont chargées de relayer les informations entre tous les éléments d'un organisme. C'est un concept à la mode qui se décline en multiples autres concepts à la mode dans les entreprises...
Etre consultant en Management de l'Information ne veut pas dire grand chose, dans la mesure où les boîtes comme Stocomest, comme Eurodoc, ne recrutent pas des consultant en Management de l'information mais des archivistes, des documentalistes et autres spécialistes du knowledge management...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article