Alors là, je ne comprends pas !

Publié le par Anarchivistiquement vôtre

Tout d'abord ! Merci Alexia pour ton message qui me met du baume au coeur !! ;-) Malheureusement, ça n'a pas duré assez longtemps, vu ce que j'ai appris par la suite :

Archivistes (Mesdames) et archivistes (Messieurs) !

Une autorité administrative indépendante française [dont je tairais le nom], créée par une loi que nous connaissons bien en tant qu'archivistes et gestionnaires de l'information a embauché un archiviste... Un archiviste QUI N'EST PAS archiviste et qui N'EST MEME PAS professionnel de la gestion d'information...
Alors là, faut m'expliquer ! Moi, ça me dépasse... Même... ça me dégoûte... comment peut-on avoir confiance en nos administrations ?! 

De un, on fait faire des inventaires par des thésards historiens ; De deux, on donne la gestion d'archives au premier gars qui passe ; A quoi ça sert d'aller pointer à Angers, Mulhouse, Montauban, Lille, Lyon, etc etc.. pour avoir un bac + 5 en archivistique si l'administration française se fout de nous et n'est pas capable d'embaucher des personnes qui ont chopé des bac + 5 en archivistique pour des missions d'archiviste ?!

J'aimerais comprendre !

Il faudrait faire une enquête sur tous ces gens qui ont déchanté du métier parce que c'était impossible de trouver un poste à la hauteur de nos espérances : 
1- on est des bac + 5, on devrait être payé plus que le SMIC
2- on est des bac + 5, on devrait être cadre
3- on est des bac + 5, on ne devrait pas être des "intérimaires" qui courent de CDD court en CDD court... 

J'ai l'impression qu'on nous prend pour des idiots. Pour être archiviste, il faut quand même vraiment le vouloir car se battre comme ça, contre ça, c'est épuisant, ça met en rogne, c'est frustrant, etc... 
Et c'est parfois décourageant ! 

Et si je n'arrive pas à atteindre mon but, à cause de tous ces obstacles ?...  

Publié dans Petites expériences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Georgette 15/02/2010 12:48


Même une fois qu'on est en poste, qu'on a montré qu'un archiviste diplomé (huhu) ca sert, demander le recrutement d'un assistant pour mission longue durée ca releve du n'importe quoi. je suis
obligée par ma DRH de publier du CDD de 4 mois (4 mois! nom de nom!) pour une mission que j'ai auditée comme de longue durée (1 an! crénom!) tout ca parce qu'ils ne veulent pas s'embarrasser avec
les droits au chomage.
Mais je n'ai pas dit mon dernier mot...


Ethelbert 31/01/2010 12:52


Dans le même registre, lorsque l'on regarde la plupart des profils de recrutement pour Assistant (qualifié ou non) du patrimoine, spécialité Archives, que voit-on ? Qu'il faut un bac+5 pour
pourvoir des postes ouverts à des concours de catégorie B, auxquels on peut participer avec le Baccalauréat ou équivalent.

J'ai personnellement trois ans de métier en archives, j'ai été deux fois admissible au concours; j'avais donc décidé de tenter ma chance par une candidature spontanée. Raté: je n'ai pas de diplôme
de cadre supérieur pour exercer un métier de technicien, et mon expérience de trois ans seule ne peut lutter face à celle d'un diplômé de master.

On est donc bien d'accord: le recrutement des archivistes dans le public, ça part un peu dans tous les sens.


le canarchiviste 30/01/2010 18:15


Ce n'est pas vraiment dans le but de dénoncer ou de pointer du doigt une organisation spécifique mais à des fins de compréhension et d'analyse. J'essaye juste de comprendre pourquoi ils embauchent
une personne non archiviste, savoir si cette personne n'a pas de l'expérience spécifique qui ferait en sorte qu'elle soit compétente, et quel est vraiment son champ d'action. Car comme tu l'a dit
les différentes tâches du métier d'archiviste sont très variées, ce qui ne nous empêche pas d'apprendre à nous connaitre pour pouvoir faire en sorte que métier soit mieux perçu par les organismes
et les institutions publiques.


le canarchiviste 29/01/2010 21:48


Merci pour l'info. Est-ce que tu peux m'en dire plus à ce sujet? Y a t-il un article qui pourrait nous donner plus de détails quelque part ? Un petit bonjour d'un étudiant archiviste français
expatrié au Québec. Bon courage pour la suite ;)


Anarchivistiquement vôtre 30/01/2010 14:24


Je n'en dirai pas plus sur le sujet pour la simple et bonne raison que cet exemple est le reflet d'un gros problème dans notre métier : le manque de reconnaissance. mon objectif n'est pas
de dénoncer mais plutôt de vous faire part de la réalité que je perçois de notre métier. Après chacun pense ce qu'il veut.
Je ne vois pas l'intérêt de donner plus de détails mise à part pour pointer du doigt précisément telle ou telle organisation, telle ou telle chose... Je ne veux pas ça. L'important est de dire des
choses qui ne vont pas, pas de dénoncer.
moi aussi quand j'étais étudiante, je voulais en savoir toujours plus sur ce que disent les autres archivistes, etc.. mais au final, le parcours de chacun de nous est différent et ce que je
connais moi maintenant ne correspond peut-être pas à la réalité des autres. après à moi de poser une question ? Qu'est ce que vous voulez vraiment savoir de plus ?!