Mais que font les Mairies pendant l'été ?... ELLES TRIENT !

Publié le par Anarchivistiquement vôtre

Publié dans Sud Ouest, le 1 septembre 2010 06h00, par Patrick Izaute.

 

Lien : http://www.sudouest.fr/2010/09/01/grand-menage-dans-les-archives-173730-2915.php 

 

Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer l'image qui illustre l'article et sa légende :

 

 Beaucoup de papier à traiter ou à jeter. PHOTO P. I.

Beaucoup de papier à traiter ou à jeter. PHOTO P. I.

 

A la Mairie de La Réole (Gironde)...

 

Grand ménage dans les archives

 

Un des premiers chantiers qui a précédé les travaux de rénovation de l'hôtel de ville a été le rangement des archives. Une tâche immense qui a duré plusieurs jours et fait remuer beaucoup de poussière tant aux employés des services administratifs que techniques qui s'en sont chargés. Seulement ranger c'est une chose, l'organisation et le traitement en sont une autre.

À ce sujet, Marie-José Lawther rappelait, voici peu : « Le maire est responsable des archives et doit les conserver pour la gestion des affaires communales, pour la justification des droits de la commune, pour la sauvegarde de la mémoire de la commune. »

Des tonnes de papier

Les frais de conservation constituent donc une dépense qui est inscrite au budget. Dans le cadre de la restructuration de la mairie, les archives communales ont été gérées en conformité avec la réglementation en cours. Une tâche ardue qui a bénéficié de l'aide, des conseils et de formation des Archives départementales par le biais de sa mission d'action territoriale.

Les archives, qui étaient présentes dans la cave de la mairie, ont été en partie éliminées en accord avec la loi sur la simplification et la clarification du droit et l'allégement des procédures, qui a supprimé l'obligation d'archiver le « Journal officiel » dans les chefs-lieux de canton. C'est-à- dire dans le cas présent plusieurs tonnes de papier qui ne servait plus à grand-chose.

« Nous avons profité de l'été pour éliminer en priorité l'ensemble des documentations obsolètes, soit environ 5 tonnes. Nous avons isolé les archives dont la destruction est soumise à autorisation des Archives départementales.Trois tonnes de plus ! Enfin il a fallu inventorier les archives à conserver », explique l'élue.

Dès le mois de septembre, une nouvelle organisation durable du suivi des archives soumises à un délai de conservation sera mise en place.

Publié dans En France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jule 04/10/2010 12:17


Bonjour,

Je suis actuellement étduiante en DUT information et communication, je suis tombé par hazard sur votre site que je trouve trés intéressant. Il m'a donc permit de connaitre beaucoup plus le métier
d'archiviste.

Je travail en ce moment sur les archives en ligne et ses enjeux, je souhaitais savoir si je pouvais vous posez quelques questions à ce sujet.

Merci d'avance

Julie Jodts


Charlotte de Savoie 08/09/2010 12:15


C'est drôle, en lisant cet article on a l'impression que c'est teeeeeellement chiant de s'occuper des archives! ;-)