La cryolyophilisation pour sauver les archives ?!

Publié le par Anarchivistiquement vôtre

 

D'après la Gazette du 14 Juin 2010

 

Les AD17 ont fait appel à ce procédé pour sauver les archives touchées par la tempête Xynthia. Car effectivement, si cette tempête a provoqué un gros débat sur la construction d'habitations dans des zones inondables, on n'a pas tellement parlé des 24000 boîtes (3 kml) d'archives victimes de cette catastrophe naturelle (car stockées dans les locaux du rez-de-jardin des AD)...

Donc, branle bas de combat aux AD pour tâcher de sauver toutes archives de l'inondation et de la boue...

Bref une solution rapide devait être trouvée rapidement. Cette solution fort coûteuse (j'imagine) consiste en la congélation des archives ! Enfin la cryolyophilisation...

 

Alors en quoi ce terme un poil barbare consiste ?

 

1/ Cryogénisation des boîtes à l'azote liquide : On congèle les boîte à -196° (Ah ouais quand même !). Puis elles sont maintenues dans des chambres froides à 24°. L'azote permet une congélation rapide. Et la congélation permet de stopper la détérioration des archives.

2/ Lyophilisation des archives : Séchage par vapeur des archives, remontée de la température progressive sans passer par la phase liquide (en chimie, il paraît qu'on appelle ça la sublimation). 

3/ Nettoyage des documents : repassage à 140° dans des presse à vapeur pour supprimer les déformations du document ; élimination des poussières et autres choses non sympathiques grâce à des éponges en latex.

4/ Désodorisation et désinfection par traitement au chlorure d'éthylène ou à l'ozone (ça dépend  de l'état du document)...

Bref 10 jours pour faire tout ça..

 

Les AD17 en ont pour 6 mois pour traiter leurs 3 kml d'archives...

 

Clap ! Clap ! Clap !

Si seulement on pouvait faire ça dés qu'il y a une inondation quelque part !

 

[Merci Khâkarouâ, ;-)]

 

  

Publié dans En France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Khâkaourâ 15/06/2010 21:35


De rien, tout le plaisir est pour moi.
Pour les personnes qui souhaiteraient lire l'article complet, voici la référence: "La cryolyophilisation pour sauver des eaux les archives départementales de la Charente-Maritime", La Gazette des
communes, des départements, des régions n° 2034 (14-20 juin 2010), p. 49

Espérons juste que ce processus ne sera pas nécessaire dans le Var et les départements limitrophes, ces temps-ci.